Astuce #4 : Aux amateurs de thé

Après trois mois à Londres (ou presque), quelques séjours répétés en Angleterre et en Irlande, le thé est devenu pour moi une véritable institution. C’est une grand-mère irlandaise qui m’a appris à faire le thé … Et oui, le thé, c’est tout un cérémonial et aux non-initiés, les règles peuvent paraître bien étranges !

Pour information, les Britanniques consomment plus de 2 kg de feuilles de thé par an et par habitant … les Français, 10 fois moins !

Choisir son thé

Lorsque l’on va dans une grande surface, le rayon thé commence à défier le rayon café de par sa taille.

Il existe six variétés de thés dont seulement cinq sont issues du théier Camelia sinensis :

  • Noir : thé fermenté au parfum riche (les feuilles sont séchées fortement puis cassées afin de libérer les enzymes de fermentation). C’est en général cette variété qui est utilisée pour les thé aromatisés.
  • Oolong ou bleu-vert : thé semi-fermenté. Son goût se situe entre le thé noir et le thé vert. Ce thé possède une teneur plutôt faible en théine.
  • Vert : les feuilles sont portées à haute température dès la récolte afin d’éviter toute fermentation puis les feuilles sont roulées en formes différentes selon les origines
  • Blanc : thé qui subit le moins de transformation, au parfum très subtil. La période de récolte est plutôt courte (pendant le bourgeonnement) ce qui le rend plutôt rare.
  • Fumé : les feuilles sont séchés au-dessus d’un feu de bois et s’imprègnent de la fumée.
  • Rouge ou rooibos : thé venant d’Afrique du Sud (boisson nationale), non-issu du théier mais d’un arbre de l’ordre des acacias (Aspalathus linearis). Sa préparation étant similaire à celle du thé, il y a donc été assimilé. Le goût est très doux en raison de l’absence de tanins et de caféine.

Vous trouverez assez difficilement voire pas du tout, les trois dernières variétés en grande surface.

Le vrai thé de 5 heures (Five o’clock tea) est un thé noir. Il en existe principalement trois types :

  • English breakfast : thé noir torréfié, en général venant du Ceylan, d’Assam (région à l’Est de l’Inde) ou du Kenya
  • Earl Grey : thé noir, infusé avec de la bergamote
  • Orange Pekoe : qui n’a absolument aucun lien avec l’orange, thé noir également, basique

Considéré comme le champagne des thés, vous trouverez également le Darjeeling. Attention, quand je parle de Darjeeling, je parle de celui venant de la province indienne de Darjeeling et non de celui qui est bien souvent une totale contrefaçon.

Faire son thé

Vous allez me dire, ça va le thé, on maîtrise, sachet + eau bouillante + sucre hum … non !

Il y a quelques règles absolues :

  1. Les feuilles de thé qu’elles soient en sachet ou non se placent en premier dans la tasse ou la théière, chauffée au préalable,
  2. L’eau utilisée n’est pas bouillante mais frémissante,
  3. N’attendez pas trop longtemps avant de servir votre thé.

Vous allez me dire que je déraille complètement mais ces 3 règles ont une raison particulière :

  1. Les saveurs se diffuseront mieux,
  2. Utilisez de l’eau bouillante brûle les feuilles et ne permet pas une extraction en douceur,
  3. La théine est parmi les premières molécules extraites, ensuite seuls les tanins sortiront donnant à votre thé en goût amer.
Tea

How To Be British #76

Maintenant que vous connaissez les règles de base, vous êtes prêt à faire un thé selon les règles du Five o’clock tea 😉

  1. Faites bouillir de l’eau et la versez dans la théière afin que celle-ci chauffe, puis jetez l’eau (ou alors versez-la dans une carafe afin d’arroser vos plantes quand elle sera froide 😉 ) *
  2. Faites bouillir une nouvelle fois de l’eau **,
  3. Versez dans la théière chaude et vide, une cuillère à café de thé par tasse ainsi qu’une cuillère pour la théière. (Vous êtes 6 : vous utilisez 7 cuillères de thé, même si vous avez une théière pour 3, il vous faudra juste effectuer les étapes 2 à 5, 2 fois),
  4. Versez l’eau frémissante dans la théière et la refermez,
  5. Attendez 3 minutes, mélangez avec une cuillère l’intérieur de la théière et servez le thé !

* Ébouillanter la théière au préalable permet une première diffusion des arômes lorsque vous déposer vos feuilles avant de verser votre eau frémissante.
Normalement, vous êtes aussi sensé couvrir votre théière d’un petit manteau un peu kitch afin de conserver la chaleur … mais je ne crois pas que cet accessoire existe en France ^^ !

** Dans les règles de l’art, l’eau doit atteindre une certaine température en fonction du thé. Les thés blancs et verts s’infusent avec une eau dont la température avoisine les 60 à 70°C. Les thés noirs (et verts du Japon) en revanche s’infusent à des températures largement supérieures puisqu’avoisinant les 90-95°C.

Pour que votre Five o’clock tea devienne un Afternoon tea, c’est très simple : vous ajoutez des mini-sandwichs, des scones encore chaud, des cupcakes et des cakes aux fruits sec !

Astuces :

Et oui, enfin ! Mais quand j’aime, j’ai tendance à m’étendre un peu 🙂

On reconnait la qualité d’un thé en fonction de ce qu’ils laissent dans la tasse après infusion : toute poussière ou dépôt est signe d’un thé de plutôt mauvaise qualité.

Les Français apprécient souvent le citron dans leur thé (Personnellement, ce n’est pas ma tasse de thé -> ‘-.- oui, j’ai osé !). D’un point de vue purement scientifique, le citron ajouté au thé vert permet une meilleure libération des molécules antioxydantes. Contrairement aux idées reçues, les Anglais ne le dégustent pas trop de cette façon.
Si vous souhaitez le faire réellement à l’anglaise : versez un nuage de lait dans votre thé (personnellement je déteste ça ^^) !

Et pour toutes les personnes en manque de fer, faites attention : le thé empêche son absorption si on le boit pendant le repas ou 1 heure après. On parle de chélation du fer. En revanche, vous faites ce que vous voulez 1 heure après un repas, ou si vous mettez du citron, ou du lait dedans (inhibition de la chélation) !

En bref : 16h30, je vous laisse, c’est bientôt l’heure du thé !

IMG_20130330_164437

3 réflexions sur “Astuce #4 : Aux amateurs de thé

  1. En ce moment je suis en mode « thé noir à la Violette, Made in Toulouse » … un régal ! Par contre pour l’absorption du fer, je confirme… ce qui est relativement énervant car j’ai envie de thé en général après mes repas 😄

    J'aime

  2. Pingback: Cookies pommes et caramel au beurre salé {Foodista Challenge #12} | Cooking & Bon Appétit

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s